COMMUNIQUER AVEC BIENVEILLANCE

Parler et ne pas se faire comprendre, avoir l’impression de tourner en rond et en vouloir à toute la terre. Lorsque nous communiquons avec l’autre, nous exprimons souvent nos envies et nos besoins en les reprochant à la personne qui se trouve en face.
 
J’ai récemment compris que ma manière de réagir face à une situation n’engageait que moi. Peu importe ce que l’autre dit ou fait, si vous abordez la chose de manière sereine, vous n’en voudrez jamais à l’autre. Si vous partez du principe que vous êtes responsable de vos réactions, vous ne pouvez que communiquer de manière bienveillante. Si vous estimez que vous avez raison de vous énerver, cette décision vous revient mais vous pouvez aussi faire le choix d’aborder chaque situation de manière sereine en communiquant de manière bienveillante. 
 
Avez-vous déjà entendu parler de la communication non violente de Marshall Rosenberg ? Dans mes relations, j’essaye de respecter les 4 attitudes à avoir afin de gérer au mieux mes échanges avec les autre. 
 
 
Aujourd’hui, je vous explique ces 4 méthodes à ma manière afin de vous aider à adopter ce même état d’esprit : 
 

 

1. J’observe

 

 
Avant de dire ce que vous avez sur le coeur, commencez par expliquer ce que vous avez constaté. ll est important de ne pas juger l’autre, JAMAIS. 
N’accusez pas la personne à qui vous vous adressez au risque de la braquer. 
 
Exemple : « Cela fait quelques années que nous n’avons pas pris de moment à deux » .
 
 

 

2. J’exprime mes sentiments

 

 
Parlez ensuite de vos sentiments, qu’est-ce que cette situation vous fait ressentir ? Ouvrez votre coeur et parlez de vous, de vos sentiments. L’utilisation du pronom « je » dans votre communication est très importante car il faut comprendre que vous n’avez pas le droit d’accuser l’autre puisque la situation actuelle vous dérange VOUS. 
 
Exemple : « j’ai l’impression d’être délaissée et ignorée, je me sens seule »
 
 

 

3. Je parle de mes besoins

 

 
Forcément, si vous ressentez une certaine émotion par rapport à une situation, c’est parce que vous avez des besoins qui n’ont pas pu être comblés. Parlez ouvertement de ceux-ci et n’oubliez pas que nous n’avons pas tous les mêmes besoins c’est pourquoi il faut clairement les exprimer mais ne jamais espérer qu’une personne puisse les COMBLER si, de nature, cette personne n’en ressent pas l’utilité. 
 
Exemple : « j’ai besoin de me sentir aimée, qu’on s’occupe de moi, qu’on me regarde et qu’on me dise que l’on m’aime » 
 

 

4. Je formule une demande 

 

 
Enfin, faites votre demande. Comment voulez-vous que la situation évolue ? Soyez le plus précis possible. N’hésitez pas à donner des exemples concrets. Il est important de ne rien imposer mais d’ouvrir un dialogue, de « travailler » ensemble sur cette situation afin d’évoluer.  La communication est un échange, écouter l’autre est tout aussi important. 
 
Exemple : « est-ce que tu pourrais m’expliquer pourquoi la situation a-t-elle changée ? Que pourrions-nous mettre en place pour évoluer ensemble »
 
 

________

 

La communication bienveillante et non violente permet d’avoir une vision plus sereine face à chacun de nos problèmes. Elle nous permet d’avoir des relations plus saines et de comprendre l’autre. 

 

Lorsque vous voulez faire passer un message à quelqu’un, prenez le temps de réfléchir à la meilleure manière de lui faire comprendre vos besoins et vos sentiments. Pensez toujours que l’objectif est de parler de VOUS, non pas de rabaisser l’autre et de remettre en cause la personne qu’elle est. 

________

 

Nous sommes tous humains, nous faisons tous des erreurs et ce sont ces erreurs qui nous font grandir, évoluer. Il est normal de s’emporter par moment et de ne pas utiliser la bonne méthode pour discuter. La communication bienveilante s’apprend et se travaille mais elle est indispensable dans chacun de nos échanges (parents-enfants, couple, amis, famille)

 

Cet article a 1 commentaire

Laisser un commentaire