MES 4 CONSEILS POUR DÉSENCOMBRER SON INTÉRIEUR

Partagez l’article avec vos proches

Share on facebook
Share on twitter
Share on linkedin
Share on pinterest
Share on whatsapp

Vous le savez, j’évolue depuis plusieurs années déjà vers un mode de vie minimaliste.

Je vous parle de ma prise de conscience ici suite à la lecture de La magie du rangement de Marie Kondo, qui a clairement changé ma vie et dont, des années après, j’applique encore les principes fondateurs.

Revenir à l’essentiel, m’entourer de peu d’objets choisis avec intention et me recentrer sur les moments avec les personnes que j’aime plutôt que sur le matériel sont autant de piliers de vie qui participent tous les jours à mon bonheur.

Le désencombrement est l’une des premières actions clés qui permet de se créer un environnement minimaliste, et je vous livre ici mes 5 astuces pour se lancer. Ces conseils sont bien sûr toujours d’actualité – d’ailleurs, les avez-vous déjà essayés ? –, et je vous propose aujourd’hui d’en discuter à nouveau.

  • Ranger et trier régulièrement

Celui-ci reste et restera mon premier conseil, à appliquer au quotidien pour garder un intérieur propre et ordonné jour après jour. Vous pouvez retrouver le détail de ma routine ménage quotidienne, hebdomadaire, mensuelle et à l’année dans la story à la une Organisation, dans laquelle je vous partage également la répartition des tâches que nous avons adoptées dans notre foyer. Bien sûr, chacun fait toujours comme il veut et peut, en fonction de son couple, de sa famille et de ses contraintes personnelles.

  • Réfléchir avant d’acheter

Nous sommes dans une société qui nous pousse en permanence à consommer et il est facile et parfois presque automatique d’acheter plus que ce dont nous avons réellement besoin, de stocker, de finalement ne pas utiliser et de gaspiller. Tendre vers le minimalisme me permet de choisir avec soin et intention ce qui rentre chez moi, ce qui me permet à la fois d’éviter d’être rapidement de nouveau entourée de matériel superflu et de mieux gérer mon budget. En pratique, avant de me rendre en magasin (lorsque mon besoin est réel), je prépare en amont une liste, et une fois sur place je m’y tiens. Si j’ai envie de faire une activité en extérieur, je me tourne désormais plus vers des balades en plein air ou des moments en famille plutôt que de faire le tour des boutiques. Cela me permet de créer des souvenirs avec les gens que j’aime (ce qui fait partie de mes objectifs principaux en 2021, l’article de blog est disponible ici) plutôt que de consommer, dépenser et encombrer mon intérieur inutilement.

  • Faire trois gros tris dans l’année

Dans ces moments-là, je trie les vêtements et fais le point en cuisine en vérifiant toutes les dates de péremption, en désinfectant et réorganisant les placards. Je détermine également les besoins de tenues et de jeux de Lyam, pour pouvoir donner ou vendre ce qui ne correspond plus à son âge, et définir ce dont il a besoin pour les prochains mois.

  • Se débarrasser du superflu

C’est une habitude à prendre, et une manière plus globale d’envisager la consommation et son espace intérieur, en se posant par exemple quelques questions clés à chaque fois que l’on doute en pensant à tel ou tel objet : « Est-ce-que je l’ai déjà utilisé dans les 6 derniers mois ? », « Est-ce qu’il me procure encore de la joie ? », « Est-ce que j’en ai réellement besoin ou ai-je déjà un autre objet qui remplit la même fonction » ? En s’interrogeant sur nos besoins réels, ce que l’on possède déjà, et nos valeurs et habitudes de consommation que l’on veut mettre en place pour soi et sa famille, on peut progressivement se défaire du superflu, et se créer un environnement sain et organisé, dans lequel il fait bon vivre.

____________________

Ces conseils ont peut-être l’air simples à priori, c’est vrai. Ils n’en sont cependant pas pour autant faciles à appliquer au quotidien, et les effets sur notre environnement et, par extension, notre état d’esprit et notre moral sont loin d’être anodins.

Depuis maintenant près de 4 ans, je fais de mon mieux chaque jour pour tendre vers un mode de vie minimaliste, et je n’y ai vu que des avantages. Tant sur mon espace de vie que sur ma manière de penser, de voir les choses ou d’y réagir. Mon intérieur est aéré et j’en suis à la fois plus apaisée et efficace. Je continue et nourris ma réflexion pour, à mon rythme et à ma façon, viser la paix intérieure.

Ces derniers temps, on a beaucoup entendu parler de minimalisme en général, et de désencombrement en particulier. N’y voyez pas d’injonctions strictes : prenez ce qui vous intéresse, vous correspond, vous parle. Et créez-vous un intérieur qui vous ressemble, vous fait du bien et vous inspire.

____________________

Qu’en pensez-vous ? Croyez-vous qu’évoluer vers ce mode de vie vous ferait du bien ? Ou alors n’êtes-vous pas du tout prête à changer à ce niveau là (et si tel est le cas, c’est bien sûr tout à fait OK !) ?

 


VISITER MA BOUTIQUE


MA FORMATION : S’ÉPANOUIR GRÂCE AU LÂCHER PRISE


MON COMPTE VINTED